Le cinquantenaire du COE et la Huitième Assemblée
Chronique mensuelle
no 4
Un pèlerinage de foi
par John Newbury
responsable de l'information du COE

Cliquez ici pour avoir le texte in English auf Deutsch en español

"Nos recherches nous ont montré qu'il se passe dans le monde plus de bonnes choses que nous n'aurions pensé. Nous avons entrevu l'espérance, et nous avons été inspirés par cette espérance."

C'est ce qu'ont déclaré Brigitte Lee et Jack Messenger à qui le Conseil oecuménique des Eglises avait confié la tâche de créer une nouvelle série de posters qui raconterait son histoire, ce qu'il est et ce qu'il fait, en cette année où auront lieu à la fois la célébration de son cinquantenaire et sa Huitième Assemblée.

Brigitte et Jack, tous deux auteurs et rédacteurs indépendants, installés au Royaume-Uni, sont les cofondateurs d'un partenariat, la Redshoes Cooperative, et nous leur avions demandé de concevoir un produit qui exposerait de manière attractive à des publics très divers ce que sont l'engagement de l'Eglise et le COE.

Nous leur avions donné pour consigne d'éviter le piège du "jargon oecuménique" qui reste hermétique à la plupart des gens, et de raconter notre histoire avec des mots et des images simples. Le but, avions-nous souligné, est d'aider à répondre à cette question, si souvent posée: "Concrètement, qu'est-ce que fait le COE?"

Nous avions remis à nos deux rédacteurs une pile de documents venant des différents secteurs d'activités du Conseil: rapports, dépliants, magazines, documents d'étude et rapports financiers. Brigitte et Jack ont aussi passé des heures à consulter nos archives photographiques. "Nous avons été impressionnés", ont-ils dit par la suite, "de l'étendue des relations et des activités du COE. Nous avons vu des gens de toutes les régions du monde vivre et travailler avec leurs Eglises locales qui font partie du COE. Nous avons vu aussi la réalité humaine qui se cache derrière les statistiques du Conseil: des femmes, des hommes, des enfants qui ont connu tant de souffrances."

Le résultat: une très belle série de 16 posters, intitulé "Un pèlerinage de foi", portant sur quatre thème, chacun assorti d'une couleur différente: vert, orange, blanc et bleu. Les mots clés sont mis en évidence dans le texte, par exemple 'Dieu', 'Evangile', 'unité', 'avenir', 'vie', 'espérance', 'égalité', 'action'; et au bas de chaque poster figure une phrase brève où le COE est mis en apposition à une affirmation frappante, par exemple: "Le COE: nous sommes tous voisins sur cette petite planète" ou "Le COE: les chrétiens unis dans un monde divisé".

Les photos reproduites sur les posters sont d'une grande puissance évocatrice. Elles touchent, inspirent, intriguent et obsèdent, et elles font vivre les mots du texte en illustrant l'expérience de gens réels, dans des lieux réels.

Les posters de la "série verte" mettent en mots et en images les fondements du pèlerinage de foi et ce que le monde peut percevoir comme les composantes nettement "religieuses" du COE. L'accent est mis sur les éléments vitaux de la célébration, de la prière, de la théologie et de la mission, qui distinguent le COE des organisations non gouvernementales. "Notre compréhension de Dieu détermine nos relations avec les autres et avec le monde", proclame l'un des textes. "C'est très souvent que l'on redécouvre Dieu à travers les uns et les autres", explique un autre; "c'est la raison pour laquelle les communautés sont le centre de la vie chrétienne."

Les quatre posters de couleur orange nous conduisent au coeur de la pratique de la foi chrétienne en explorant les activités que poursuit le COE dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'écologie et de la mondialisation.

Les posters sur fond blanc dirigent les projecteurs sur les personnes les plus vulnérables: clles qui sont dépossédées de leurs droits, les déracinés, les enfants, les femmes. Sans minimiser l'horreur de quelques-unes des situations dans lesquelles vivent des millions de personnes à travers le globe, ils nous font parvenir un message d'espoir.

Non seulement, peut-on y lire, le COE "aident les femmes à redresser les injustices"; mais les femmes elles-mêmes "se donnent la main" et revendiquent aujourd'hui "un partenariat avec les hommes, dans une véritable communauté d'égaux".

Enfin, les quatre posters bleus illustrent ce que fait le COE dans les domaines de l'aide et du service chrétiens. Il y est question des activités de la Fondation oecuménique pour l'aide aux Eglises (ECLOF) et de l'Action commune des Eglises (ACT), et l'on voit comment le COE non seulement fournit une aide dans des situations de catastrophe - famine, inondation, guerre - mais aussi comment cette organisation mondiale d'Eglises essaie de s'attaquer aux causes profondes de la pauvreté et de la répartition inégale du pouvoir.

Mais ce sont les photos reproduites sur chaque poster qui font vivre "Un pèlerinage de foi". Des visages de toutes les régions du monde nous parlent, chacun à leur manière: enfants du Pacifique Sud, d'Afrique ou d'Europe; femmes d'Amérique latine en train de travailler et de prendre des décisions ensemble; habitants d'Afrique et d'Asie au travail; femme aborigène d'Australie racontant son histoire à des visiteurs chrétiens venus de l'étranger; personnes en train de prier, de célébrer, d'étudier.

Beaucoup de ceux que nous voyons sur ces photos sont rejetés à la périphérie de la société, mais ils ont réussi malgré tout à préserver leur intégrité et leur dignité. Le COE, grâce à ses activités, croit y contribuer un peu.

"Comment avons-nous traité la création?" interroge un poster. La réponse est suggérée par deux photos, dont l'une représente un coucher de soleil d'une beauté stupéfiante, et l'autre un ruisseau rempli de déchets et d'ordures.

Les photos n'ont pas de légendes. Elles parlent d'elles-mêmes et transmettent un message différent à chacun, selon son regard. Il en va de même de tous les posters du "Pèlerinage de foi". Bien qu'ils soient accompagnés d'un "mode d'emploi", leur utilisation exigera de l'imagination et de la créativité. Il ne s'agit pas de les agrafer au mur, au fond de quelque salle paroissiale et de les y oublier!

Les 16 posters d'"Un pèlerinage de foi" constituent un matériel idéal pour les expositions et les campagnes d'information; et les Eglises qui veulent célébrer le cinquantenaire du COE y verront un outil très précieux. Il sera également fort utile aux groupes d'étude biblique et aux prédicateurs qui pourront les prendre comme base d'une série de sermons.

Comme tous les posters, ceux d'"Un pèlerinage de foi" se déchireront vite si l'on n'en prend pas soin. Mais avec un peu d'imagination, de nombreuses paroisses pourront faire de cette présentation des activités du Conseil oecuménique un événement marquant de leur vie au cours des prochains mois. Les Eglises et les groupes qui les achètent pourraient les monter sur des feuilles de carton ou les placer dans des cadres de bois (de préférence sous un verre anti-reflet) pour les exposer de manière attractive.

En d'autres termes, pour en tirer le meilleur, il faudra se donner un peu de peine et réfléchir. On pourrait dire la même chose des activités du COE.

Cependant, un texte simple et de belles photos ne suffisent pas à faire vivre un mouvement. Les posters sont-ils le reflet de la réalité ou seulement celui de nos désirs?

Au mois de décembre de cette année, à Harare (Zimbabwe), les travaux du COE seront passés au crible par la Huitième Assemblée qui doit examiner en détail tout ce que l'organisation a accompli depuis la dernière Assemblée, tenue en 1991.

A Harare, aussi, ces activités seront au centre des discussions des délégués, lors de plusieurs séances plénières et d'une série de réunions d'information-débat. On y entendra les témoignages de ceux qui y participent et de ceux qui en sont les bénéficiaires. L'Assemblée confessera ses échecs et célébrera les succès remportés. Elle décidera en outre des priorités et des orientations futures du Conseil.

Aujourd'hui, "Un pèlerinage de foi" offre une excellente introduction aux objectifs et aux activités du COE et illustre bien ce que signifie faire partie du mouvement oecuménique.

Toutefois, ceux qui s'en serviront feraient mieux de prendre garde. Dieu risque bien de parler à travers ces images et ces textes, et personne ne peut dire où cela les mènera. Peut-être Dieu se servira-t-il de ceux qui se joignent à ce pèlerinage pour susciter l'unité visible des Eglises, but du mouvement oecuménique. Le jour où cela arrivera, nous aurons besoin de posters complètement nouveaux!

Cliquez ici pour voir les posters


Un pèlerinage de foi

Série 1 (verte): Pèlerinage de foi - Les fondements du pèlerinage
Appelés à l'unité - Le COE: les chrétiens unis dans un monde divisé
Vivre l'Evangile - Le COE: de nombreuses Eglises, un seul Evangile
Célébrer et prier - Le COE: grandir ensemble dans l'amour de Dieu
La foi en l'avenir - Le COE: une foi assurée dans un avenir incertain

Série 2 (orange): Droits de la personne humaine - Les questions liées à la justice et à la paix
L'éducation au service de la vie - Le COE: l'éducation est au service de la vie
Un monde rétréci - Le COE: nous sommes tous voisins sur cette petite planète
La santé pour tous - Le COE: la foi au service de votre santé
Une planète qui souffre - Le COE: parce que la création a un avenir

Série 3 (blanche): Le peuple du jubilé - Les personnes vulnérables
Les marginalisés - Le COE: parce qu'il n'y a pas de marginalisés de l'espoir
Les enfants du monde - Le COE: les enfant aussi sont des êtres humains
Les déracinés - Pour que cesse l'errance des déracinés
Les femmes redressent les injustice - Le COE: aider les femmes à redresser les injustices

Série 4 (bleue): L'Eglise et la communauté - L'aide et le service chrétiens
Intervenir efficacement - Le COE: le secours d'urgence et la prévention des crises
Plaider haut et fort - Le COE: dire le vrai peut contribuer à changer le monde
Aimer son prochain - Le COE: une solidarité chrétienne en action
Oeuvrer tous ensemble - Le COE: là où l'argent parle un langage juste

Information pour éditeurs et journalistes

"Un pèlerinage de foi", composé de 16 posters de format A2 (42 x 59 cm) peut être obtenu en français, en anglais, en allemand et en espagnol au prix de SFr. 50, US $ 35, DM 60, ou 22 (frais de port non compris). Lors de votre commande, n'oubliez pas d'indiquer la langue dans laquelle vous voulez recevoir les posters. Adressez vos commandes à la Section "arts visuels", Conseil oecuménique des Eglises, 150 route de Ferney, Case postale 2100, 1211 Genève 2, Suisse.

John Newbury est responsable de l'information du Conseil oecuménique des Eglises. Il se tient à votre disposition pour toute information complémentaire et accordera des interviews sur demande.

Nous informons les journalistes de la radio que nous disposons pour les interviews d'une ligne RNIS (ISDN) installée dans notre studio radio, utilisant un Codec CCS M66I 64K.

Toute publication qui reproduit cet article doit mentionner le nom de son auteur. Il est possible de n'en publier que des extraits à condition de le signaler. Pour nos dossiers, veuillez nous envoyer la copie de toute publication reproduisant cet article ou des extraits de cet article. Nous vous en remercions d'avance.

Vous pouvez reprendre directement les logos sur cette page, sinon prenez contact avec et nous vous les enverrrons par courrier avion.

Cliquez ici pour voir les posters


John Newbury
Responsable de l'information du COE
Case postale 2100
CH-1211 Genève 2
Tél.: (+41.22) 791 61 52/51
Fax: (+41.22) 798 13 46
Adresse électronique: media
Liste des chroniques mensuelles
Communiqués de presse
Répertoire des documents sur l'Assemblée
Page d'accueil du COE