Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney, B.P. 2100, 1211 Genève 2, Suisse
Courrier électronique: media



Le 28 novembre 2001

Une réunion du COE va analyser les conséquences des événements du 11 septembre


cf. WCC Press Update, Up-01-34, du 2 octobre 2001
cf. Communiqué de presse du COE, PR-01-37, du 5 octobre 2001

Les implications mondiales des attentats du 11 septembre et de la campagne militaire en Afghanistan figureront à l'ordre du jour d'une réunion organisée par le Conseil oecuménique des Eglises (COE) à Genève, Suisse.

Du 29 novembre au 1er décembre, une vingtaine de représentants d'Eglises de diverses régions discuteront avec les membres du personnel du COE des conséquences possibles des attentats du 11 septembre et des représailles militaires qui les ont suivis. Cette analyse collective sera communiquée aux Eglises et à l'ensemble de la communauté internationale.

Les participants chercheront à distinguer ce que ces événements pourraient signifier

  • pour les religions, en particulier les relations entre chrétiens et musulmans, les religions minoritaires, les nouveaux fondamentalismes et l'utilisation de la religion dans les situations conflictuelles ;

  • pour la sécurité et la gouvernance mondiale, en particulier les Nations Unies, les relations entre organisations régionales et mondiales, et l'évolution des concepts de sécurité ;

  • pour l'économie et la mondialisation, en particulier l'accroissement possible des dépenses militaires, les changements apportés à la stratégie et aux méthodes d'action des institutions financières internationales et des grandes sociétés ;

  • pour les questions humanitaires et les droits de l'homme, en particulier l'interaction entre les opérations militaires et les mesures humanitaires, les mouvements des personnes déracinées et les restrictions apportées à leurs déplacements, le poids de la xénophobie et du racisme.

    Alors que le monde porte l'essentiel de son attention sur les opérations militaires et l'aide humanitaire, les questions soulevées par la crise actuelle vont beaucoup plus loin et sont trop importantes pour qu'on les laisse aux seuls leaders politiques. Les Eglises ont un rôle important à jouer dans le débat politique au sein de leurs pays respectifs et au niveau mondial , explique le pasteur Dwain Epps, coordinateur de l'équipe Relations internationales du COE.

    La réunion de Genève se situe dans le contexte de la réaction globale du COE, qui comprend notamment la visite d'une délégation oecuménique internationale aux Eglises des Etats-Unis qui a eu lieu ce mois, ainsi qu'une rencontre entre représentants de diverses religions, prévue au Caire du 16 au 22 décembre.

    Liste des participants:

    Mme Agnes Abuom, Eglise anglicane du Kenya,
    drectrice exécutive, Research & Development Consultants - TAABCO,
    présidente du COE pour l'Afrique

    M. Wim Dierckxsens, Departamento Ecuménico de Investigaciones / DEI , Costa Rica

    Le prof. Rudolf El Kareh,
    consultant international pour les relations avec l'Europe, le Moyen-Orient et le monde arabe, Liban/France

    Mme Alison Janet Elliot, Eglise d'Ecosse,
    membre de la Commission des Eglises pour les affaires internationales (CEAI/COE)

    Le pasteur Eberhard Hitzler, Secrétariat de la politique du développement,
    Eglise évangélique d'Allemagne - EKD

    M. Victor Hsu, conseiller principal, Church World Service and Witness,
    Conseil national des Eglises du Christ des Etats-Unis

    M. John Langmore, directeur, Division for Social Policy and Development (DESA), Organisation des Nations Unies, New York,
    membre de la Commission des Eglises pour les affaires internationales (CEAI/COE)

    Mme Patricia Lewis, directrice, Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR)

    M. Senituli Lopeti, directeur, Tonga Human Rights and Democracy Movement,
    membre de la CEAI/COE

    Mme Aida Jean N. Manipon, coordinatrice, Asia Regional Exchange for New Alternatives - ARENA, Hong-kong

    M. Soritua Nababan, Indonésie,
    ancien président du COE

    Le pasteur Bernice Powell-Jackson, ministre responsable, Justice & Witness Ministries, Eglise unie du Christ des Etats-Unis,
    membre du Comité central du COE

    Le pasteur Mitri Raheb, directeur général, International Centre of Bethlehem, Palestine

    M. Bertrand Ramcharan, Haut commissaire adjoint aux droits de l'homme des Nations Unies, bureau de Genève du HCDH

    M. Pablo Richard, directeur, Departamento Ecumenico de Investigaciones / DEI
    Costa Rica

    L'évêque Manower Rumalshah, secrétaire général, USPG,
    Pakistan/Royaume-Uni

    L'évêque Michael Kehinde Stephen, évêque de l'Eglise méthodiste du Nigéria,
    membre du Comité central du COE

    Le pasteur Peggy Orr Thomas, coordinatrice, Interfaith Relations, Eglise presbytérienne des Etats-Unis

    M. Stein Villumstadt, secrétaire général adjoint, Norwegian Church Aid

    M. Peter Weiderud, directeur général des Affaires internationales, Church of Sweden Mission/Aid

    Mme Glenda Wildschut, directrice, Desmond Tutu Leadership Academy, Afrique du Sud,
    membre de la CEAI/COE


    Pour toute information complémentaire, s'adresser au
    Bureau des relations avec les médias
    Tél. (professionnel): (+41 22) 791 6153;
    Adresse électronique: media
    Retour au début

    Communiqués de presse 2001

    Page d'accueil du COE


    Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 342 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.