Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney, B.P. 2100, 1211 Genève 2, Suisse
Courrier électronique: media


Comité Central
29 janvier - 6 février 2001
Potsdam, Allemagne

Face aux défis financiers à venir, le COE élabore une stratégie globale

Après quelques exercices financiers satisfaisants , le Conseil oecuménique des Eglises (COE) s'apprête à relever les défis financiers des années qui viennent en mettant en place une stratégie globale de mobilisation des revenus. Selon l'évêque Wolfgang Huber, président du Comité des finances, si l'exercice financier 1999 s'est clos sur un résultat positif avec un excédent de 894 000 CHF, largement à cause du montant exceptionnel des gains d'investissements , le COE devra probablement puiser dans ses réserves pour couvrir le budget 2000 et réduire un déficit qui pourrait se monter à 751 000 CHF.

L'évêque Huber a souligné le caractère provisoire des résultats annoncés pour l'année 2000. Selon ces résultats provisoires, le total des revenus s'est monté à 24.853 millions de CHF tandis que les dépenses se sont élevées à 25.604 millions de CHF. Le Comité des finances a noté que le total des dépenses de 2000 était remarquablement proche du budget original , a déclaré l'évêque Huber.

Le Comité des finances prévoit un déficit de 1.5 million de CHF pour l'année 2001. En même temps, il a signalé que la réserve générale se situera aux alentours de 4.7 millions de CHF au début de 2001. Si le fait d'admettre un déficit de 1.5 million de CHF dans le budget 2001 est un acte courageux, il semble que la situation soit acceptable dans une perspective à long terme , a souligné le Comité des finances. Le Conseil oecuménique des Eglises est une communauté d'espérance qui a connu ces dernières années une situation favorable ; en conséquence, on peut espérer une amélioration des revenus à l'avenir, provenant en partie de sources nouvelles. Dans l'intervalle, il faut s'attendre à deux ou trois années difficiles.

Parmi les mesures d'économie proposées, le Comité des finances a recommandé que le Comité central continue de se réunir tous les dix-huit mois. La session de 2004 pourrait être abandonnée.

Le Comité central a aussi adopté un train de mesures liées à la mobilisation des fonds afin de stabiliser le niveau des revenus affectés, d'accroître les rentrées de cotisations et les fonds non affectés, de trouver de nouvelles sources de revenus auprès de fondations et de susciter des promesses de dons. Le Comité des finances a mentionné un certain nombre de mesures à prendre, notamment une campagne destinée à accroître le volume des cotisations qui est déjà en cours, la stabilisation des revenus affectés, la recherche de nouvelles sources de revenus et la nécessité de faire mieux connaître le COE à travers des activités bien ciblées.

Photos du Comité central


Pour toute information complémentaire, s'adresser au
Bureau des relations avec les médias
Tél. (+49 331) 274 9203;
Celular: (+41 79) 284 5212
Adresse électronique: media
Retour au début

Communiqués de presse 2001

Page d'accueil du COE


Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 342 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.