Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney, B.P. 2100, 1211 Genève 2, Suisse
Courrier électronique: media


Comité Central
29 janvier - 6 février 2001
Potsdam, Allemagne

le 6 février 2001

Etre Eglise ensemble : le Comité central du COE achève sa session 2001 à Potsdam (Allemagne)


Le Comité central du Conseil oecuménique des Eglises (COE), réuni à Potsdam, près de Berlin (Allemagne), du 29 janvier au 6 février, a souligné en fin de session le lien étroit existant entre l'appel à l'unité (être l'Eglise ensemble) et les efforts pour vaincre la violence . Les processus d'édification de la paix et de la communauté sont toujours ardus et souvent coûteux, notamment là où les pressions sont particulièrement fortes, par exemple lorsque la violence se manifeste entre les religions ou dans la vie même des Eglises ; dans de tels cas, il est indispensable d'agir.

Le Comité central du COE a rappelé que la Décennie Vaincre la violence , demandée par l'Assemblée générale de 1998 à Harare (Zimbabwe) et lancée dimanche 4 février, est un processus dans lequel les Eglises jouent un rôle prépondérant plutôt qu'un programme du COE. Celui-ci fera office de centrale de communication pour les expériences particulières, les modèles, études de cas et idées propres à favoriser l'inspiration mutuelle.

Au plan de la mondialisation économique, le COE renforcera ses efforts en faisant appel à des représentants d'Eglises touchées par ce phénomène, à des représentants d'organisations oecuméniques, de mouvements sociaux, d'institutions de recherche et à des personnes expertes en la matière. Il restera en contact avec des représentants des mondes économique et politique. Il aidera les Eglises membres et les organisations oecuméniques à répondre de manière cohérente aux institutions favorables à la mondialisation économique.

Concernant l'accélération des changements climatiques, le Comité central du COE réaffirme la position du COE selon laquelle ce sont les pays industrialisés qui en portent la responsabilité morale principale. Il appelle les gouvernements à recentrer les négociations en matière de changement climatique sur des options qui remplissent les critères d'efficacité écologique, d'équité, de responsabilité et de rentabilité en donnant priorité aux méthodes qui réduisent les émissions polluantes dans les pays à taux élevé de pollution par habitant .

Le Comité central a encouragé la continuation des deux groupes mixtes de travail, l'un entre le COE et l'Eglise catholique romaine et l'autre avec les pentecôtistes, ainsi que le travail de la Commission spéciale sur la participation des orthodoxes au COE, question à la fois délicate et cruciale, dont il a reconnu la valeur.

Il est à noter que le Comité central a décidé de ne pas tenir la prochaine Assemblée générale du COE avant l'année 2006.

Photos du Comité central


Pour toute information complémentaire, s'adresser au
Bureau des relations avec les médias
Tél. (+49 331) 274 9203;
Celular: (+41 79) 284 5212
Adresse électronique: media
Retour au début

Communiqués de presse 2001

Page d'accueil du COE


Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 342 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.