Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney, B.P. 2100, 1211 Genève 2, Suisse
Courrier électronique: media



Le 15 novembre 2000

Jean-Marie Roger Tillard OP (1927- 2000)


Voici l'hommage que le pasteur Alan D. Falconer, directeur du Secrétariat de Foi et constitution, a rendu au père Jean-Marie Roger Tillard OP, au nom du Conseil oecuménique des Eglises (COE).

Avec la mort du père Jean-Marie Roger Tillard OP, le lundi 13 novembre 2000, la Commission de Foi et constitution perd un vice-président mais aussi l'un de ses théologiens les plus actifs et les plus incisifs.

Après des études de philosophie et de théologie au Canada et des recherches de troisième cycle à l'Université St Thomas (l'Angelicum) à Rome et à la faculté de théologie dominicaine du Saulchoir en France, le père Tillard est ordonné prêtre dans ce pays en 1955. En 1957, il devient professeur de théologie dogmatique au Collège dominicain de philosophie et de théologie d'Ottawa, et enseigne également à l'Université Laval de Montréal et à l'Université St Paul. Professeur attachant et vivant, le père Jean exerce une grande influence sur des générations de théologiens de l'Eglise catholique romaine et d'autres Eglises lors des cours qu'il donne à Oxford, Salamanque, Barcelone et Fribourg.

Au concile de Vatican II, le père Jean est le principal expert - peritus - de l'épiscopat canadien. Il devient ensuite consultant auprès du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens, et participe à la plupart des grands développements oecuméniques dans son Eglise. Bien qu'il ait écrit sur un large éventail de sujets, c'est dans le domaine de l'ecclésiologie qu'il produit son oeuvre la plus importante, avec des ouvrages comme L'Evêque de Rome et L'Eglise locale : ecclésiologie de communion et catholicité . Son expérience au sein de la Commission internationale anglicane-catholique (ARCIC) en fait un oecuméniste engagé. Le cercle de ses amis s'élargit pour inclure des théologiens d'autres traditions qu'il rencontre dans le cadre de sa collaboration avec l'ARCIC (1968-2000), les Disciples du Christ (1977-2000) et la Commission orthodoxe-catholique romaine (1980-2000). Membre de la Commission de Foi et constitution depuis 1975 dont il est nommé vice-président en 1977, il participe à un grand nombre d'études et joue un rôle très important dans la rédaction de textes de convergence comme Confesser la foi commune : explication oecuménique de la foi apostolique et La nature et le but de l'Eglise .

Les membres de Foi et constitution se souviendront de leur ami Jean avec reconnaissance pour son engagement passionné en faveur de la quête de l'unité visible de l'Eglise, pour son esprit pénétrant, pour sa perspicacité et son imagination, son humour et son aptitude à trouver à dépasser les expressions théologiques forgées dans l'isolement pour rechercher des affirmations et des accords théologiques élaborés en commun.

La Commission de Foi et constitution s'associe à la Communauté dominicaine pour rendre grâce à Dieu de la vie du père Jean-Marie Roger Tillard.


Pour toute information complémentaire, s'adresser au
Bureau des relations avec les médias
Tél. (professionnel): (+41 22) 791 6153;
Adresse électronique: media
Retour au début

Communiqués de presse 2000

Page d'accueil du COE


Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 337 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.