Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney, B.P. 2100, 1211 Genève 2, Suisse
Courrier électronique: media



Le 4 octobre 2000

Les organisations oecuméniques rendent hommage à Alain Blancy


Les secrétaires généraux du Conseil oecuménique des Eglises (COE) et de l'Alliance réformée mondiale (ARM) ont rendu hommage au pasteur Alain Blancy, décédé le 30 septembre à l'âge de 73 ans, après avoir lutté contre le cancer durant plusieurs années. Alain Blancy a été pasteur de l'Eglise réformée de France et, de 1971 à 1981, directeur adjoint de l'Institut oecuménique de Bossey.

Le pasteur Setri Nyomi, secrétaire général de l'ARM, a dit de Blancy qu'il était l'un des esprits les plus pénétrants de l'Eglise réformée de France . Et il a ajouté : Il a apporté une remarquable contribution à la vie de la famille réformée au niveau de son Eglise, dans le cadre européen de l'Alliance et sur le plan international. Il alliait une intelligence aiguë à une humanité chaleureuse, empreinte de compassion, et à un grand sens de l'humour.

J'ai eu la joie de m'entretenir longuement avec lui au cours de notre 23ème Assemblée générale (Debrecen, 1997) où, en tant que retraité, il était l'un de nos principaux interprètes. Je me suis rapidement aperçu qu'Alain était bien davantage qu'un interprète au sens étroit du terme. C'était un homme doué du rare talent d'interpréter la tradition réformée en soulignant sa pertinence pour les questions d'actualité. Il laissera un grand vide.

Le pasteur Konrad Raiser, secrétaire général du COE, a exprimé sa profonde reconnaissance pour tout ce qu'Alain Blancy a donné au mouvement oecuménique durant des décennies d'engagement actif . Dans l'hommage qu'il a rendu au pasteur Blancy, Konrad Raiser a rappelé quelques-unes des étapes du pèlerinage oecuménique de cet homme qui a marqué la vie du Conseil oecuménique des Eglises de manière importante au travers de son activité en tant que directeur adjoint de l'Institut oecuménique de Bossey.

Avant même de devenir membre du personnel du COE, il avait participé à des activités oecuméniques dans divers contextes, en sa qualité de pasteur de l'Eglise réformée de France. Alain Blancy s'est engagé de manière plus importante dans plusieurs de ces domaines après avoir quitté l'Institut oecuménique pour retourner en France en tant que pasteur d'une paroisse de l'Eglise réformée de France à Lyon.

C'est le cas notamment pour sa participation au Groupe des Dombes, un groupe d'étude oecuménique qui s'est fait largement connaître par la publication, en 1991, de l'ouvrage Pour la conversion des Eglises et, récemment, par une étude en deux volumes sur la convergence oecuménique dans le domaine de la mariologie. Co-président du Groupe des Dombes, Alain Blancy a apporté une contribution déterminante à la mise en forme de ces fruits importants du dialogue oecuménique entre les traditions catholique romaine et réformée.

Le témoignage oecuménique d'Alain Blancy était enraciné dans son histoire personnelle : il était né en Allemagne dans une famille d'origine juive, convertie au christianisme de tradition protestante. Emigré en France, puis déporté en Allemagne, il a subi les souffrances, les tragédies et les contradictions de cette période de l'histoire qui est indissolublement liée à la fondation du Conseil oecuménique des Eglises. La division première du peuple de Dieu, celle qui s'est produite entre juifs et chrétiens, est devenue vers la fin de sa vie le défi oecuménique décisif qui l'occupait de plus en plus. Quelques jours avant sa mort, il travaillait encore à une conférence sur 'La théologie chrétienne après la shoah'.

On gardera la mémoire d'Alain Blancy comme d'un homme appartenant à la nuée des témoins oecuméniques du 20ème siècle. Sa passion pour l'unité, la clarté de sa vision et la générosité qui était la sienne, malgré les terribles souvenirs qui avaient marqué sa jeunesse, demeurent un bien précieux qu'il lègue à une nouvelle génération oecuménique.


Pour toute information complémentaire, s'adresser au
Bureau des relations avec les médias
Tél. (professionnel): (+41 22) 791 6153;
Adresse électronique: media
Retour au début

Communiqués de presse 2000

Page d'accueil du COE


Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 337 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.