Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney PO Box 2100 1211 Genève 2 Suisse
Courrier électronique: media



13 décembre 1998

LE PRÉSIDENT MANDELA INVITE LE COE CHERCHER
DES RÉPONSES AUX BESOINS DU CONTINENT

Huitième Assemblée du COE - Communiqué de Presse No 30


On avait annoncé l'arrivée du vice-président sud-africain Thabo Mbeki à l'Assemblée, c'est finalement le président Mandela qui est venu en personne, partager ses pensées avec les délégués, au moment de quitter la vie publique.

Accompagné de son homologue zimbabwéen Robert Mugabe, le président Mandela est entré dans la salle des plénières, fortement ovationné et saluant par la main au passage, les délégués, très ravis de l'accueillir et de l'entendre.

C'est au son d'un cantique d'une chorale sud-africaine venue spécialement de Johannesbourg que le président Mandela est monté sur la tribune pour s'adresser à l'Assemblée, après avoir esquissé quelques pas de danse.

Après une brève anecdote très amusante, l'homme d'Etat Sud-africain s'est dit honoré en tant qu'Africain de participer à cette célèbre réunion qui se déroule sur le sol de l'Afrique. "Je suis venu célébrer avec vous les résultats obtenus par la conscience du monde tout au long des cinquante ans d'action en faveur des pauvres, des marginalisés et des dépossédés" a-t-dit.

Nelson Mandela a exprimé sa reconnaissance au Programme de lutte contre le racisme, lancé il y a une trentaine d'années et grâce auquel le COE a aidé et soutenu la lutte des opprimés en quête de liberté en Afrique du sud et partout ailleurs sur le continent.

Nelson Mandela qui dirige son pays depuis mai 1994, a eu également des mots très reconnaissants envers les missionnaires et les hommes d'Eglise qui ont modelé son éducation et qui ont fait de lui ce qu'il est. Et c'est en rendant témoignage de sa vie dans l'une des prisons de son pays qu'il a davantage reconnu l'importance et le rôle de l'Eglise dans l'accompagnement des marginalisés et dans sa propre libération. Pour lui, l'organisation de cette Assemblée en Afrique doit être pour le COE l'occasion de chercher des réponses aux besoins d'un continent confronté à la pauvreté et à de nombreux conflits sanglants, au SIDA, à la famine, à l'ignorance et souffrant de l'élargissement du fossé entre les riches et les pauvres.

Les conflits qui déchirent la plupart des pays africains ont figuré en bonne place du discours du Chef de l'Etat Sud-africain. Il a alors invité les dirigeants africains à comprendre que la paix est la plus grande arme dont il faut disposer entre les mains pour régler les problèmes internes. A la fin d'un siècle qui nous apprend que la paix est l'arme pour assurer le développement,

Le président Mandela rêve d'une renaissance, d'une reconstruction sur tous les plans sachant qu'il est de ceux qui ont choisi de faire de ce continent l'endroit de coopération pour la quête de la liberté et de la justice. Mais les Africains doivent travailler davantage, saisir toutes les opportunités de ce progrès, lutter pour obtenir l'annulation de la dette afin de ne pas être laissés sur le bord de la route dans le contexte de la mondialisation. C'est pour cet idéal qu'il a consacré toute sa vie.

Au moment de se retirer de la scène politique dans la joie et le contentement, le président Mandela a simplement dit: "J'ai fait mon devoir; j'ai fait ce que j'ai pu à l'égard de mon pays et de mon peuple".

Pour toute information complémentaire, s'adresser à: John Newbury, responsable de l'information du COE
Bureau à Harare
Tél. : +263.91.23.23.81
Adresse électronique: WCC media


Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 339 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.