Conseil oecuménique des Églises Bureau de la communication
Communiqué de presse

150, route de Ferney PO Box 2100 1211 Genève 2 Suisse
Courrier électronique: media



9 décembre 1998

HARARE: L'ASSEMBLÉE MI-PARCOURS
Huitième Assemblée du COE - Communiqué de Press No 15


Après avoir travaillé en séance plénière, l'Assemblée du Conseil oecuménique des Eglises (COE) a marqué une pause et s'est transformée provisoirement en vaste forum de discussion. Eparpillés dans tout le campus de l'université de Harare (Zimbabwe) qui accueille l'Assemblée jusqu'au 14 décembre, les "padare" - terme de l'un des dialectes du pays, le shona, qui signifie "lieu de rencontre" - offrent à l'ensemble des délégués, invités et simples visiteurs des carrefours de débat et de réflexion sur des sujets variés et indépendants du thème officiel. Ce mercredi 9 décembre, on peut, par exemple, participer à des débats sur les problèmes des femmes en Asie et dans le Pacifique, sur les droits de l'homme ou sur le dialogue interreligieux. On peut aussi assister à des rencontres traitant du mouvement pentecôtiste, des Eglises africaines ou encore de la CEVAA. Il est important de préciser que l'ensemble des "padare" fait partie intégrante de l'Assemblée et qu'ils ont été organisés avec le plein accord des responsables du COE, même s'ils revêtent un cadre relativement informel et ne donnent pas lieu à des prises de décision par les délégués.

Dès mardi, regroupés en différentes réunions d'information-débat, les délégués ont par ailleurs entamé le travail d'évaluation des activités du Conseil depuis sa dernière Assemblée. Lors d'une première étape, cette évaluation a concerné les quatre unités (aujourd'hui remplacées par des "groupes") à partir d'une série de rapports et d'exposés de leurs principaux responsables. Ces réunions reprendront demain et seront consacrées aux préoccupations prioritaires du COE: unité, justice et paix, vivre ensemble, formation, témoignage et solidarité.

Après les "padare" et les séances d'information-débat qui se poursuivront demain, et d'ici au 14 décembre, il restera à l'assemblée à élire le prochain Comité central, à adopter les différentes déclarations concernant l'actualité ainsi qu'un certain nombre de questions qui intéressent plus particulièrement le Conseil comme le statut de Jérusalem ou la dette financière des pays pauvres. Dans sa séance de samedi matin, l'Assemblée reviendra sur la réflexion concernant la "conception et la vision communes du COE". Des décisions importantes pourraient être prises à cette occasion et s'avérer déterminantes pour l'évolution et l'avenir du Conseil oecuménique. Il n'est pas impossible non plus qu'une décision soit prise quant aux suites à donner au projet de Forum proposé dès 1994 par le secrétaire général, le pasteur Konrad Raiser. Si le professeur Marc Lienhard, délégué de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace et de Moselle (France) s'est déclaré en faveur de ce projet de Forum, d'autres intervenants ont émis quelques réserves, estimant que le Conseil devrait, au cours des prochaines années, donner la priorité à la réflexion sur son avenir propre, sa vocation, ses structures ou encore son mode de fonctionnement.

Avant de se séparer, l'Assemblée devra également adopter son message final dont une première lecture sera faite en séance plénière vendredi soir.

Dans la matinée de dimanche, tous les délégués seront invités à participer aux services dominicaux des Eglises de Harare ou de ses environs. La plupart de ces offices seront accompagnés de l'eucharistie ou de la sainte-cène célébrées selon les différents usages confessionnels. L'après midi sera consacré dans un premier temps à la cérémonie du jubilé du COE (créé en 1948). Celle-ci sera suivie d'un cérémonie liturgique au cours de laquelle toutes les Eglises membres seront invitées à renouveler solennellement l'engagement qu'elles avaient pris, il y a cinquante ans à Amsterdam, de "demeurer ensemble" au sein d'une communauté fraternelle d'Eglises rassemblées au sein du Conseil oecuménique des Eglises.

Pour toute information complémentaire, s'adresser à: John Newbury, responsable de l'information du COE
Bureau à Harare
Tél. : +263.91.23.23.81
Adresse électronique: WCC media


Le Conseil oecuménique des Eglises (COE) est une communauté de 339 Eglises. Elles sont réparties dans plus de 100 pays sur tous les continents et représentent pratiquement toutes les traditions chrétiennes. L'Eglise catholique romaine n'est pas membre mais elle collabore activement avec le COE. La plus haute instance dirigeante du COE est l'Assemblée, qui se réunit environ tous les 7 ans. Le COE a été formé officiellement en 1948 à Amsterdam, aux Pays-Bas. Le secrétaire général Konrad Raiser, de l'Eglise évangélique d'Allemagne, est à la tête du personnel de l'organisation.